Du rififi chez Akamusic !

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Musique, le 22 octobre 2011.

AkamusicAkamusic : les membres demandent des comptes !

Depuis quelques temps, il y a des agitations concernant la plate-forme Akamusic. Sur le site proprement dit mais aussi sur les réseaux sociaux, des pétitions vont être rédigées.

David P. sur Facebook, qui veut lui aussi des explications, fait un point sur la situation et voici en résumé les griefs contre Akamusic :

  • Ne pas être tenu au courant du processus de fabrication de l’album, ni des  stratégies commerciales
  • Sur plus de 80 projets, quel artiste a réellement percé, qui a fait la une de la presse ? Qui est diffusé en radio au niveau national ? Qui est franchement visible dans les magasins de distribution ?
  • Akamusic ne répond pas aux attentes, aux questions, aux suggestions des membres du site.

Même la chanteuse Desireless, qui a mis en production sur le site son nouvel EP « L’expérience humaine », ne peut contenir son mécontentement :

Je constate votre impuissance et votre manque de communication, vous êtes figés dans l’inaction et le manque de créativité.

L’équipe d’Akamusic tient à se défendre à propos d’un reproche formulé par bon nombre d’internautes membres du site et qui laisse entendre qu’Akamusic se fait de l’argent sur le dos des artistes et des producteurs :

C’est entièrement faux ! Nous sommes sur le même bateau que l’artiste et les producteurs. Notre objectif est exactement le même, faire du projet une réussite. Une fois de plus, cette information erronée est dommageable pour l’image de notre activité et diffamatoire pour toutes les personnes qui travaillent sur les projets.

Pour vous faire une opinion voici un bilan sur 3 ans fourni par un internaute « gros miseur » sur Akamusic :

  • 46 projets accompagnés pour 39 Artistes soutenus
  • 19 singles reçus / 7 singles à recevoir
  • 7 albums reçus / 13 albums à recevoir
  • 2679 parts achetées pour un total de 13.395,00€ (plus les frais)
  • 101,78€ de revenus totaux

Mais une question reste posée : peut-on produire, lancer et défendre un artiste avec les budgets demandés sur ce site ?

Et surtout, peut-t-il défendre et promouvoir autant d’artistes et d’albums en même temps ?

A méditer sans doute…

Commentaires (2)

  • steph

    |

    petit élément significatif de la manière de faire d'aka: j'ai dit tout haut ce que je pensais sur le mur aka de clo (pas de commentaires injurieux, juste très critique envers eux) et mon compte est maintenant bloqué…. c'est au moins le troisième cas de ce genre chez eux (un autre producteur et une artiste, qui ont aussi eu leurs messageries privée lue par aka)…..

    Répondre

  • steph

    |

    bonjour, je fais partie des producteurs mécontents (steph35400 sur aka). j'ai 128 parts dans le cd de desireless clo, et 2 parts d'une production en cours, artiste emvie… j'avais encore il y a quelques jours 9 parts chez emvie, j'ai revendu la quasi totalité de mes parts…. je n'en ai gardé que 2, histoire de dire que je soutiens toujours l'artiste…
    je me fous de l'argent, je n'ai jamais fais ça pour le fric mais parce que j'aime les artistes que j'ai choisi d'aider…. mes parts, c'est un peu comme un cadeau pour aider à ce qu'un album puisse voir le jour, je fais avec mes petits moyens… ce que je n'aime pas en revanche, c'est être considéré comme un porte monaie sur pattes, bonne à allonger le fric et juste à recevoir un beau cd dédicacé par l'artiste au bout de quelques temps… et avec aka, c'est là où le bat blesse. pas de communications de leur part, rien…. on ne sait pas les avancées de la promo, ce qui a été fait, vendu…. clo est obligée d'envoyer des messages à aka leur demandant ce qu'il en est pour sa production et nous tient au courant elle même. nombre de fois elle a demandé sans résultat les ventes de l'expérience humaine…. au bout de plusieurs demande, tout ce qu'elle a obtenu c'est les ventes caisses (où 900 cd ont été distribués sur toute la france)… pareil pour les comptes, histoire de savoir comment nos sous ont été dépensé… et encore une fois on est dans le flou, des forfaits à la pelle et un manque de détail assez incroyable… et surtout, aucune remise en question de la stratégie d'aka, qui sait que la presse et les radios sont bouchés mais ne fait rien de nouveau…. au lieu de dépenser nos sous pour des choses qui n'iront pas bien loin, pourquoi ne pas organiser directement quelques petits concerts? pourquoi ne pas innover en promo comme on inove en production? quand clo dis que le cd se vendrais mieux si le cd était plus visible, on a le commercial qui répond "je ne crois pas non"…. et sors par ailleurs (en mai je crois) que les émissions télés populaires et à heure de grande écoute ne change rien à la promo….. et quand un artiste se plaint, aka répond que c'est à lui de faire sa promo (pourquoi les payer pour ça, alors?) édifiant…. comment croire à leur bonne fois et leur discours quand il y a si peu de communications et autant de flou derrière?

    Répondre

Venez débattre sur le forum ou bien laissez un commentaire :

En direct de Twitter