La Blockchain va t’elle absorber le crowdfunding ?

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Financement artistes et projets, le 23 avril 2016.

Blockchain_vs_crowdfundingLe crowdfunding pourrait très vite être disrupté par la blockchain

La blockchain, la technologie de stockage et de transmission d’informations et la finance participative ont toutes deux fait leur apparition au début des années 2000.

Si le crowdfunding semble désormais coutumière pour le grand public, la blockchain reste pour les nons-spécialistes un terme inconnu. Pourtant actuellement sa meilleure illustration est la monnaie virtuelle Bitcoin.

« L’intégration de la blockchain sur les plates-formes de crowdfunding permettra à des centaines de milliers de start-up et PME de croissance de se financer rapidement et à faible coût auprès des investisseurs particuliers et professionnels »a commenté dernièrement Benoit Bazzocchi, fondateur de SmartAngels.

La blockchain est une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne.

Cette nouvelle technologie révolutionnaire va permettre de supprimer les intermédiaires et de réduire les coûts de transaction. Ce qui va à l’encontre de ce que propose aujourd’hui la plupart des plateformes de crowdfunding traditionnelles qui ont l’obligation d’assurer un service de tiers de confiance, fournir de la visibilité aux projets grâce aux outils marketing et d’appliquer des règles afin de sécuriser les flux financiers et leur gestion.

Ainsi il est très probable que dans le futur les investisseurs ou prêteurs envoient directement l’argent au porteur de projet de façon sécurisée par l’intermédiaire de la blockchain, notamment en utilisant une crypto-monnaie, bitcoin ou autre.

La blockchain permettra ainsi de :

  • gérer les paiements entre les prêteurs ou investisseurs et les porteurs de projet
  • gérer les titres de propriété, les créances grâce aux smart contracts ( programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions et termes d’un contrat, sa signature sans nécessiter d’intervention humaine).

Et les réseaux sociaux permettront de réaliser la partie marketing !

Le crowdfunding aura ainsi vécu le temps d’une génération.

Venez débattre sur le forum ou bien laissez un commentaire :