WeJustice : un 1er projet participatif en ligne

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Solidaire, Social, Durable, le 27 août 2015.

Logo_WeJustice

La plateforme de crowdfunding spécialisée dans les actions en justice collectives et solidaires est en ligne !

L’équipe WeJustice composé de jeunes juristes et d’experts en communication vient d’annoncer le lancement de son site, la première plateforme de financement participatif dédiée aux actions en justice.

Un moyen simple à tout Causeur (particulier, association, entreprise), de lever des fonds auprès de sa communauté et du public afin de lancer une action en justice ou de se défendre devant les tribunaux.

Seuls les litiges qui présentent un caractère collectif ou solidaire sont acceptés sur WeJustice. Ceci permet ainsi de de  lutter contre les rapports de force déséquilibrés.

En tant que service de mise en relation entre les porteurs de Causes et les internautes, WeJustice perçoit une commission de 5% sur les collectes réussies. Cette commision est facturée au Causeur.
En revanche, si la campagne échoue Wejustice ne perçoit aucune commission. 3% de frais de transactions bancaires sécurisées viennent s’ajouter au 5% de Wejustice.

Sauver le 12e homme, le 1er projet proposé sur WeJustice

Les Supporters bannis du Parc des Princes attaquent le club de la capitale devant les tribunaux…

L’Association de Défense et d’Assistance Juridique des Intérêts des Supporters (ADAJIS), vient de lancer une campagne de crowdfunding, qui a pour ambition de réunir 15 000€, afin de poursuivre en justice le club de la capitale.

L’ADAJIS reproche au PSG de ne pas se conformer aux décisions de la CNIL lui interdisant le fichage illégal de ses supporters – fichage qui a permis à la direction du club de trier sur le volet les supporters depuis 2010, et d’annuler illégalement les billets de ceux qu’elle juge « indésirables », sur des critères laissés à son entière discrétion.

Source : https://wejustice.com/causes/sauvons-le-12e-homme

Venez débattre sur le forum ou bien laissez un commentaire :

En direct de Twitter