Haïti : 4 ans après le séisme

Ecrit par Michel NEDMIC dans Babyloan, le 14 janvier 2014.

Il y a quatre ans aujourd’hui,  un séisme frappait Haïti de plein fouet, laissant le pays dans une situation des plus préoccupantes. Aujourd’hui, Haïti peine encore à se reconstruire malgré les nombreuses aides envoyées des quatre coins du monde, c’est pourquoi Babyloan a décidé de s’engager en proposant à ses membres de soutenir des micro-entrepreneurs dans ce pays.

Le séisme en Haïti a 4 ans

Le 12 janvier 2010, à 16h53 heure locale, un tremblement de terre de magnitude 7 sur l’échelle de Richter frappait Haïti, faisant plus de 200 000 morts et 300 000 blessés.

Port-au-Prince, la capitale, est détruite en grande partie, ainsi que les principales grandes agglomérations du pays. Les destructions font plus de 1,2 million de sans-abris, qui s’installent pour la plupart dans des camps de fortune.

Du fait de la destruction des infrastructures et des pénuries alimentaires, l’insécurité alimentaire est particulièrement préoccupante. Le regroupement des populations dans les camps pose également de nombreux problèmes sanitaires. Fin 2010, une épidémie de choléra se propage dans le pays, affectant plus de 600 000 personnes et faisant plus de 8 000 victimes.

Une mobilisation internationale à hauteur de 1.1 milliard de dollars

Suite à cette catastrophe, la planète entière s’est mobilisée en faisant des dons à diverses structures d’aide internationale. Ainsi 3,5 milliards de dollars de dons ont été collectés sur l’année 2010 (Source : Etude de Tulane University). En 2012, la communauté internationale a donné 1,1 milliard de dollars pour aider Haïti et en 2013 seuls 64 millions de dollars furent versés, ce qui représente moins de 50% des besoins humanitaires identifiés (source : CARE France).

A noter par ailleurs : l’ONU recherche actuellement 169 millions de dollars pour pouvoir fournir une aide humanitaire en 2014, ce qui montre que le pays n’a toujours pas terminé de se reconstruire et que les besoins sont toujours importants.

 

4 ans après le séisme, le pays continue à se reconstruire

Quatre ans après le séisme, le pays continue donc son effort de reconstruction. Les enjeux humanitaires et économiques restent toutefois particulièrement forts : quelque 817 000 Haïtiens souffrent encore des conséquences du tremblement de terre de 2010. D’après l’ONU, 45 000 personnes déplacées seront encore dans les camps en 2014 et 45 000 personnes pourraient être touchées par le choléra durant l’année. Du point de vue économique, la reprise tant attendue tarde à se faire sentir.

En 2013, la reprise de la croissance a été fortement ralentie du fait d’une forte sécheresse, de l’impact de l’ouragan Sandy qui a frappé le pays fin 2012, mais aussi du retrait de nombreuses ONG et bailleurs du pays.

Du fait de ce constat, le prêt à  destination des micro-entrepreneurs est une forme de solidarité complémentaire aux dons. Notre objectif est de responsabiliser les bénéficiaires en leur permettant d’accéder au micro-crédit, source d’émancipation et d’autonomie.

Depuis le mois de décembre, Babyloan permet à ses membres de soutenir des micro-entrepreneurs en Haïti, afin qu’ils créent ou développent leurs activités d’autosubsistance et génèrent des revenus pour leurs familles.

Il s’agit principalement de commerçants vivant dans les bidonvilles les plus pauvres et les quartiers défavorisés des alentours de Port-au-Prince. Sont à leur disposition trois types de crédits : crédit individuel, crédit de groupe et le coup de pouce « Ti Kredi » de très petit montant, destiné aux personnes les plus vulnérables.

Découvrez notre partenaire en Haïti, ID Microfinance, qui œuvre auprès des micro-entrepreneurs localement.

Retrouvez une vidéo de présentation du travail auprès des micro-entrepreneurs :

>> La micro-entreprise à Haïti <<

Laisser un commentaire

En direct de Twitter