Le microcrédit de groupe : un mode de micro-financement alternatif

Ecrit par Michel NEDMIC dans Babyloan, le 24 mars 2014.

Savez-vous d’où vient ce sigle : SPI ? En espagnol, cela signifie Sociedad Popular de Inversión et il s’agit d’une forme d’entrepreneuriat collectif créée il y a plus de 15 ans par notre partenaire local en Equateur, Cepesiu. Ce fonctionnement original permet aux micro-entrepreneurs de se regrouper pour créer leur propre système de microfinance. Zoom sur une belle action de solidarité locale !

Cepesiu, notre partenaire local en Equateur, est basé à Quito, la capitale, mais agit auprès des Equatoriens habitant aussi dans des zones plus reculées. Pour toucher ces populations, Cepesiu dispose de plusieurs agences régionales mais pour certaines personnes très isolées géographiquement, ces agences restent trop distantes de leur lieu de travail ou d’habitation.

Les SPI,  les « tontines » sud-américaines

Cepesiu a donc développé en 1998 le concept des SPI, Sociedades Populares de Inversión (Associations Populaires d’Investissement) : il s’agit de groupes locaux, indépendants et autonomes d’épargne, de crédit et de capitaux, dirigés et contrôlés par ses membres. Ce système permet à un groupe d’entrepreneurs, menant des activités économiques de petite échelle, de former son propre système de microfinance.

Comment ça marche ?

Notre partenaire sur le terrain procède tout d’abord à une formation très complète (qui peut durer plusieurs mois) sur la gestion d’une SPI afin que les membres soient en mesure de gérer de manière indépendante des services financiers d’épargne, de crédit et de capitalisation.

Ensuite, une fois la SPI lancée, le système est simple : chaque membre contribue à la constitution du capital de départ en versant une somme fixe, et apporte chaque mois une contribution au capital. Ceci permet aux micro-entrepreneurs d’accéder à des services financiers pour démarrer une activité, investir leur argent, épargner et ainsi percevoir des ressources financières. A l’instar des agents de crédit dans les structures de microcrédit plus développées, chaque membre de la SPI doit gérer son portefeuille de clients de manière autonome.

Les SPI offrent des services micro-financiers qui profitent également au développement de la communauté locale : les habitants de la zone d’implantation de la SPI peuvent eux aussi bénéficier de microcrédits pour financer toutes sortes de projets (projets professionnels, éducation des enfants, achat de nourriture et de biens de consommation, frais de santé…). Des prêts sont également accordés à des étudiants, pour qu’ils puissent acheter leur matériel scolaire.

Des avantages notables

Ce mode de fonctionnement présente donc plusieurs avantages :

  • en plus de donner accès à des services financiers adaptés aux membres de communautés isolées géographiquement, il permet de rendre des micro-entrepreneurs autonomes sur le plan financier.
  • Cela leur permet aussi de défendre leur place dans la société, et de poursuivre une activité qui leur permet d’améliorer leurs conditions de vie, celles de leurs familles et de leur communauté.

Comment les soutenir ?

Beaucoup de ces groupes vont être dorénavant finançables sur Babyloan en Equateur. Retrouvez les sur la page des  projets de micro-entrepreneurs équatoriens.

Laisser un commentaire

En direct de Twitter