Prêt de chez moi

Ecrit par Michel NEDMIC dans Ecologie, Edition, Entrepreneuriat, Financement participatif, Social, Solidaire, le 12 août 2013.

Informations
Prêt de chez moi
www.pret-de-chez-moi.coop
Société : Société financière de la Nef
Dirigeant(s) : M. Jean-Marc DE BONI
Siège social : 8 Avenue des Canuts
69120 VAULX EN VELIN
Numéro SIRET : 339 799 116 00076
Capital social : 38.112,25 €
Date de création : 06/06/2013
En résumé

« La finance participative par la Nef »

Prêt de chez moi est la plateforme de finance participative de la Nef, organisme bancaire de finances solidaires agréé par la Banque de France depuis 1988.

Prêt de chez moi permet à des porteurs de projets solidaires de trouver des financements auprès des citoyens de leur territoire.

Voici quelques spécificités de cette plateforme qui caractérise sa différence avec d’autres plateformes :
– Chaque projet est soigneusement analysé par un chargé de crédit professionnel (salarié de la Nef) avant d’être mis en ligne.
– Il ne s’agit ni de dons, ni d’investissement, mais de comptes d’épargne affectés en prêt pour le porteur de projet.
– Chaque projet est sélectionné par rapport à des critères financiers mais aussi par rapport aux plus-values sociales, solidaires et écologiques (une pratique que la Nef poursuit depuis plus de 25 ans dans son activité).

Avis des internautes

Commentaires (2)

  • bouc

    |

    bonjour,alors voila j’ai un projet de restauration issue de l’élevage et de l’agriculture bio en pay d’uzege (cevennes)je souhaite monter une structure pouvant acceuillir un maximum de trente personnes le jeudi,vendredi,samedi,dimanche et lundi soir hors saison et midi soir en saison,je suis compagnon en cuisine et ai le bénéfice d’un nom dans ce millieux.pour tout renseignements il suffit de tapper bouc stephane sur google.merci d’etre a l’écoute.

    Répondre

  • LAURET

    |

    Monsieur,
    Demandeur d’emploi depuis un bout temps, bac +2, mère de famille, d’origine Réunionnaise et ayant l’art de confectionner un tas de petits amuses gueules salés encore appelés « apéritifs ». Il se trouve que j’en aie marre de postuler a des postes de travail toujours en vain, aujourd’hui, j’ai vraiment envie de prendre le taureau par les cornes , mettre à profit mon savoir faire culinaire et sortir des petits délices au goût de l’île de la Réunion et être dégustés par un public autre que Réunionnais majoritairement. A ce jour, je ne me sent plus prête que jamais à monter ma petite affaire, sauf à cela, il me manque le financier. J’ose espérer qu’il y aura des gentlemans en face qui voudront croire en moi et en mon petit projet.
    Pour info: tous les amis que je côtoie me conseille et me pousse sincèrement de mettre en place un petit magasin « style snack ».
    A bientôt, j’espère.
    Marie

    Répondre

Laisser un commentaire

En direct de Twitter

No tweets found.