Nice Matin : le salut grâce au crowdfunding ?

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Design, Edition, Mode, Jeux, le 06 août 2014.

Nice Matin crowdfundingPour sauver leur journal, les salariés font appel au financement participatif

300 000 euros de dons d’ici le 20 septembre 2014 : c’est le challenge que se sont fixés les salariés du groupe Nice-Matin pour sauver leur journal.

C’est le site de financement participatif Ulule.com qui a été choisi pour recevoir de la part des lecteurs la collecte complémentaire nécessaire au projet de reprise du journal.

Le groupe Nice Matin – propriété du Groupe Hersant Média (GHM) qui emploie 1 100 salariés – a  été placé en mai 2014 en redressement judiciaire. Les éventuels repreneurs ne semblent pas disposés à garder les effectifs en leur état.

C’est face à ces menaces de licenciements conséquents que la décision a été prise par les salariés de contre-attaquer et de proposer leur propre plan de cession. Une Scop serait constituée avec comme apport : 2 millions d’euros par les salariés, 3 millions de partenaires privés, 6 millions d’emprunts bancaires et 1 million de l’Union régionales des Scop.

A cela se rajouterait donc la collecte participative engagée.

L’objectif affiché par les porteurs du projet est bien sûr d’obtenir une somme supérieure à celle fixée au départ. Un rêve de 3 millions d’euros pour sauver un maximum d’emplois !

Avec le financement participatif, ce record de collecte est aujourd’hui possible. La survie de ce « canard » est à ce prix-là !

SOURCE : http://fr.ulule.com/sauvons-nicematin/

Mise à jour du 29 août 2014 : Objectif atteint pour les salariés du groupe Nice Matin, 2 136 contributeurs ont répondu à leur appel, il reste encore 23 jours pour compléter la jauge et les aidez encore plus dans leur ambitieux projet de reprise de leur journal.

Laisser un commentaire

En direct de Twitter