« Alors on danse » le nouveau projet de film de Michèle Laroque.

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Cinéma, Cinéma, Spectacles, le 30 décembre 2020.

Alors on danse

Vous m’accorderez bien une danse Michèle Laroque !

« Alors on danse » est le nouveau projet de film de Michèle Laroque.

L’actrice a décidé une nouvelle fois d’impliquer une communauté d’internautes cinéphiles pour le financement de ce long métrage.

C’est une adaptation d’une comédie britannique nommée Finding Your Feet de Richard Loncraine.

Réalisatrice et actrice, Michèle Laroque sera accompagnée de Isabelle Nanty, Patrick Timsit et Thierry Lhermite dans les rôles principaux.

Le budget est de 7.5M€. Mais l’appel au financement participatif ne porte que sur 50 000 € sur le site Proarti.

De ce fait l’argent collecté servira pour moitié à la promotion ou à l’organisation des avant-premières pour les résidents et bénévoles des Petits Frères des Pauvres* partout en France.

En échange de votre participation, il vous sera proposé des contreparties comme votre nom au générique, découvrir l’affiche du film en exclusivité, participer à une projection test ou recevoir le scénario du film avant la sortie

Le pitch :

Après 30 ans de mariage, Sandra découvre que Paul la trompe avec sa meilleure amie. Elle le quitte sur le champ et n’a d’autre choix que de retourner dans la maison de son enfance, où vit toujours sa sœur Danie. La cohabitation sera mouvementée, tout, exceptée leur passion commune pour la danse. La danse, c’est également l’occasion de retrouver Roberto, Lucien et une nouvelle manière de se projeter vers l’avenir. Et si ce saut en avant était précisément ce dont Sandra et Danie avaient besoin ?

Accès au projet Proarti

* L’association bénéficiaire :
Depuis plus de 70 ans, l’association les Petits Frères des Pauvres lutte contre l’isolement et la solitude des personnes âgées, prioritairement les plus démunies. En France, près d’1 million de personnes âgées souffrent d’isolement (1 personne âgée sur 4). Parmi elles, 300 000 sont en état de « mort sociale », privées de liens et des plaisirs simples et essentiels de la vie.

.

Laisser un commentaire

En direct de Twitter