Jacquie et Michel une forme d’ubérisation du X ?

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Billets d'humeur, le 31 décembre 2015.

Jacquie et Michel« On dit Merci qui ? Merci Jacquie et Michel »

Si l’ubérisation est une forme de remise en cause des modèles économiques du passé voici la société Jacquie et Michel qui bouleverse sans faillir et fait trembler le milieu professionnel du X depuis quelque temps.

Jacquie et Michel est un couple de quinquagénaire vivant très discrètement dans le village d’Odos dans le pays de Bigorre. En 1999 l’aventure commence par un site mystérieux qui proposait aux internautes de partager des photos de libertins. En 2007 l’entreprise s’ouvre à la vidéo, depuis il est considéré comme le site français le plus populaire. Son chiffre d’affaires s’établirait au tour des 10 millions d’euros pour un bénéfice annuel de 3 M€.

L’audience de la trentaine de sites exploités est estimée à environ 12 millions de visiteurs par mois. Une première boutique proposant des produits dérivés «Jacquie et Michel» vient d’ouvrir à Paris dans le quatorzième arrondissement.

Jacquie et Michel bouscule l’industrie de la pornographie avec une offre plus pertinente

Pour sortir de la routine il est proposé à Madame ou Monsieur tout le monde en quête d’émotions fortes de faire de nouvelles expériences sexuelles et réaliser leurs désirs les plus fous devant une caméra. Ainsi votre voisine, votre boulangère, le femme de votre patron, ou votre propre femme peuvent le temps d’une séance devenir une actrice de X et partager leurs charmes sur la toile.

Les vidéos sont diffusées si les personnes l’autorisent sur le site Jacquie et Michel à visage caché ou flouté. Ce qui est malheureusement pas du tout le cas, lorsque les vidéos sont diffusées via l’étranger.

Jacquie et Michel font depuis l’année 2015 l’objet de controverses, d’une part en constatant qu’un bon nombre de participantes sont revenues de leurs illusions en se plaignant de violence subies ou d’avoir été humiliées et d’autres part sur le choix des lieux pour les scènes de tournage.

Laisser un commentaire

En direct de Twitter

No tweets found.