LE CHOMEUR ET SA BELLE

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Design, Edition, Mode, Jeux, le 25 octobre 2011.

Le CHOMEUR et sa BELLE Après IL PENNELO la 1ère BD financée par des Edinautes sur le site SANDAWE.

LE CHOMEUR ET SA BELLE est la 1ère BD financée à son tour par des internautes mais sur le  nouveau site de My Major Company BD.

Une production très rapide en une semaine à peine et ceci malgré beaucoup de soucis suite à un bug informatique. Rappelons que le site est en version béta ceci expliquant cela.

Une BD de Jacques Louis

Jacques LouisNé en 1984 à Etterbeek (Bruxelles), Jacques découvre la bande dessinée dès son plus jeune âge. En 2004, il remporte le concours de la Communauté française de Belgique qui lui ouvre les portes  du festival de BD d’Angoulême. Mais ses projets autours de la S-F ne rencontrent aucun succès. Il décide alors de créer un nouveau projet basé sur des dessins humoristiques autobiographiques. C’est ainsi que naît le blog « Roudoudou et Petite Bouclée ». En 2009, il revient à Angoulême. Cette fois, son projet intéresse Benoît Fripiat, éditeur chez Dupuis. « Le Chômeur et sa Belle », satire sur le couple et fausse autobiographie de l’auteur, débarque dans le journal de Spirou en juillet 2010.
La suite de l’aventure et la finalisation de son projet c’est désormais sur My Major Company et ceci grâce à ses 235 internautes éditeurs.

Résumé

Entre Jacques, l’artiste au chômage, et Céline, la chercheuse en mathématiques, ce fut le coup de foudre ! Trois mois plus tard, les deux tourtereaux décident d’emménager ensemble (ou pour être précis, « Roudoudou » — pour les intimes — emménage dans l’appartement de « Petite Bouclée »…).
Entre l’éternel adolescent, un peu glandeur et grand fan de jeux vidéo et de junk-food, et la jeune femme, un peu maniaque, très gourmande mais obsédée par son poids, le bonheur est total. Mais de courte durée. Car le quotidien est impitoyable et va tout faire pour les éloigner l’un de l’autre. Comme si leurs caractères diamétralement opposés n’y suffisaient pas…

Laisser un commentaire

En direct de Twitter