Les campagnes électorales et le financement participatif

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Financement artistes et projets, le 13 novembre 2013.

Municipales 2014 sans crowdfundingLes campagnes électorales sont privées de financement participatif !

Les candidats aux prochaines élections municipales et européennes prévues les dimanches 23 et 30 mars 2014 ne pourront pas faire appel au crowdfunding (financement participatif) pour le financement de leur campagne électorale.

Nous avions déjà abordé ce sujet dans un précédent article. En effet, la commission nationale des comptes de campagne s’est déjà penchée sur ce cas inédit de financement politique.

Donc sa position est claire en la matière compte tenu des dispositions légales applicables à ce jour. L’existence d’un intermédiaire semble contraire à la loi électorale qui dispose que « le mandataire financier du candidat doit directement récupérer l’argent et ce, dans un objectif de traçabilité des dons ».

Une réglementation française quelque peu archaïque qui ne suit pas les évolutions techniques et qui aboutit à des controverses. Pour preuve ? Les comptes de campagne de la dernière présidentielle !

Le financement participatif pourrait être une alternative à l’utilisation de micro-partis qui se sont multipliés depuis une dizaine d’années. Un moyen de contourner la règle du financement de la vie politique de manière tout à fait légale.

Une astuce qui permet aux individus de verser de l’argent à plusieurs micro-partis et de multiplier ainsi leur donation à une même formation politique.

Et si le financement participatif était aussi la solution pour arrêter de financer les partis politiques avec nos impôts ?

Laisser un commentaire

En direct de Twitter

No tweets found.