ALLOPROD : la mémoire du financement participatif

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Financement participatif, le 20 septembre 2022.

AlloProd

AlloProd

ALLOPROD : la mémoire du financement participatif

Garder une trace de l’origine du crowdfunding

Depuis 2010, AlloProd essaye en toute modestie de vous informer sur l’actualité du financement participatif.

Riche de plusieurs milliers d’articles concentrés plus particulièrement sur la période 2010 – 2018, il nous semble important de garder une trace de cette incroyable aventure.

Une façon aussi de remercier tous les sites pionniers qui ont « essuyé les plâtres » pour disparaître assez rapidement pour beaucoup d’entre eux par manque de rentabilité et surtout d’intérêt de la part du grand public.

Il faut savoir qu’en France, il n’y a pas encore longtemps une petite minorité de gens seulement savait ce qu’était le crowdfunding. En Belgique en 2016 la moitié de la population ignore encore son existence.

Un concept qui a véritablement pris son envol en 2007, grâce à My Major Company. Le chanteur GREGOIRE avec une collecte de 70 000 € est devenu le 1er artiste à être financé par le public en France. Un budget inédit obtenu grâce à 347 audacieux producteurs.

Une solution de financement

AlloProd, c’est avant tout l’édition d’un annuaire référençant plusieurs centaines de sites de financement participatif.

Sa particularité, c’est la présence à la fois de sites actifs et le maintien des sites aujourd’hui disparus qui ont fait l’histoire naissante du crowdfunding.

Au commencement il y avait les labels participatifs

AlloProd à vue le jour avec l’ère des labels participatifs, que nous avons aussi eu la prétention de nommer S.P.A.C. (Sites de production Artistique Communautaire).

Durant cette période notre volonté était de mettre en avant un maximum d’artistes : auteurs-compositeurs, interprètes, musiciens proposant leurs projets musicaux à tous ceux qui souhaitaient l’espace d’un moment devenir  co-producteur.

Ceci c’est traduit notamment par un TOP ARTISTE très prisé des internautes qui pouvaient voter pour les artistes de leur choix. En échange de nombreuses fiches d’artistes ont été régulièrement publiées et sont toujours accessibles sur le site.

L’année 2012, la première mutation 

Le financement participatif commence à se structurer et à la place du retour sur investissement dans des domaines très variés : immobilier, écologie,

Différentes formes de financement participatif apparaissent

Elles sont au nombre de 4 :

1. Don : une libéralité avec ou sans contreparties en retour.

2. Récompense : Le contributeur offre des fonds à un projet. En retour, il recevra une récompense sous la forme d’un objet.

3. Prêt : le contributeur qui a financé le projet attend le remboursement de ce prêt contre le versement d’intérêts.

4. Prise de participation dans une entreprise ou « equity »: Le contributeur devient alors un actionnaire. Il espère recevoir des dividendes en retour de son investissement.

Une réglementation à partir du 1er octobre 2014

L’activité des plateformes de financement participatif  est régie depuis le 1er octobre 2014 par diverses dispositions  pour la plus part dérogatoires aux règles du monopole bancaire.

nouveau paradigme économique.

En 2022 nous constatons majoritairement du crowdfunding dans l’immobilier,  les jeux et de CrowLending. Chacun avec environ une vingtaine de sites actifs.

Rappel historique

Il faut savoir que le financement communautaire et participatif est né il y a plusieurs siècles déjà. Comme nous l’écrivions dans notre article du 30 août 2012 « La statue de la Liberté financée par le crowdfuning« et repris à leur compte par plusieurs médias depuis.

Il en est de même pour la construction de la basilique de La Sagrada Familia.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

En direct de Twitter