MELISSMELL c’est Mélanie COULET et son appel « aux armes »

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Financement artistes et projets, Musique, le 19 janvier 2019.

Melissmell ululez aux armes et CRS

Si vous ne connaissez pas encore MELISSMELL nous vous invitons à la découvrir sans tarder.

Cette artiste Française a déjà réalisé 3 albums: « Ecoute s’il pleut, Droit dans la gueule du loup et l’Ankou ».

Elle propose aujourd’hui de sortir un CD 2 titres autour de son titre phare « Aux Armes ». Une  réadaptation de « La Marseillaise » et  » l’ Internationale ».

Une chanson dont les paroles résonnent fort dans le contexte des mouvements sociaux du moment.

Un texte rageur qu’on se prend dans la « gueule » empreint d’un militantisme assumé pour exprimer la douleur social et politique.

Le second titre s’intitule « CRS »(écrit par Didier Super). Un chant révolutionnaire de plus !

Ce projet  MELISSMELL, sera le travail de collaboration de Mélanie et l’Association « CH’ A RENTE PAR LES OREILLES ».

Avec la somme de 5 000 € demandée sur le site participatif Ulule, l’équipe du projet sera en mesure de produire l’enregistrement de ce 2 titres. Mais sa production nécessitera un budget supplémentaire estimé à 7 500 €.

Le projet

Commentaires (1)

  • DEPALLES Simon

    |

    Bonsoir.
    J’ai l’impression que MeliSsmell est une pépite. Une sorte de Zaz sans les excès, avec plus de franchise perceptible.

    Il y a une force igonrée, par exemple dans « je me souviens » entre 2’54 et 3’08.
    Ou encore
    Il y a « la paix des oubliés (…) j’aimais la vie maman ». de 2’00 à 2’40.

    Il y a une force par moments qui pourrait embarquer le plus grand nombre.

    Je vous propose, j’éspère que MeliSmell, aura le loisir de lire cet échange, un texte qui pourrait débuter par du grave et de la force afin de prendre le contrepied des classiques qui montent en puissance :

    Il existe un Nord,
    un pôle criard
    un fort
    un phare
    un cardinal qui rassure
    Il existe un Nord limité, balisé, fait
    de glace calibrée et de sagesse,
    de voies ouvertes au prêt-à-penser,
    de sciences et de rêves finis.
    Un front pionnier aboutit
    qui mime l’allégresse.

    Il existe aussi,
    un Sud indéfini
    Une direction un axe, un spectre diffus.
    Il existe un Sud fait de murmures,
    un Sud incertain
    Un long vol de nuit
    Une résistance à l’asservissement.
    Un Eden discret,
    Une mer de songe
    dessinant un littoral de solitude heureuse
    et de libertés
    Un cardinal essentiel, mais invisible qui est
    Un aurore, une lumière confuse, de si bien cerner le soleil qu’elle s’excuse.
    Une lumière qui étire notre ombre sur le fil ténu de la trace de nos pas
    Une force souple, qui nous pousse
    à apprécier l’océan, l’infini, l’absolu.
    Une force d’homme responsable,
    engagé à être
    son propre point cardinal.

    Le Sud ne tolère pas de carte, pas de plan, pas de rêves initiaux
    Le Sud est une posture, un horizon, un cosmos, une démesure,
    où l’homme œuvre à bâtir son devenir à la sueur du compas,
    en lisant une voute étoilée,
    où l’homme traine une errance où il se construit dans la sérendipité
    plus que dans l’appel des phares
    d’un Nord fini avant d’être né.

    S Dépalles

    Répondre

Laisser un commentaire

En direct de Twitter

No tweets found.