Adam Davis : pourquoi il quitte My Major Company

Ecrit par Michel NEDMIC dans Actualités, Musique, le 14 octobre 2012.

Adam DAVISLes artistes MMC n’ont pas tous les mêmes chances !

Inscrit depuis le 6 mars 2010 sur le site My Major Company, Adam Davis est le plus jeune artiste à l’époque du site à obtenir le financement de son album grâce à 1 167 internautes contributeurs.

Mais voilà, 2 ans plus tard, l’album n’est toujours pas sorti ! Il serait prévu pour le mois de juin 2013…

Ce jeune chanteur surnommé « The Busker » vient de prendre la décision de quitter My Major Company à la suite d’un désaccord.

Des griefs qu’il a lui même publiés sur sa page MMC à l’encontre de celui qui se veut le leader du crowdfunding en France. Un statut que nous partageons au regard de l’importance des budgets récoltés, mais sûrement pas en matière de réussite pour les artistes et de rentabilité pour ses membres.

Adam Davis juge anormal que le budget de 100 000 € obtenu grâce à ses contributeurs ait servi à fournir un salaire mensuel au directeur artistique choisi par MMC.

Un poste d’ailleurs occupé depuis juillet 2011 par Thierry de Cara, un artiste financé aussi sur le site en mars 2008 et qui a pu, lui, sortir son album.

Adam affirme que celui-ci n’a pas contribué à une seule note, un seul mot, une seule idée à ses titres, en raison d’une divergence de vue sur le style musical proposé.

Enfin, Adam déplore que les dépenses engagées de son côté sur ses économies pour la réalisation de son album ne lui soient pas remboursées.

Mais My Major Company rappelle que, conformément aux termes du contrat qui les lie, le label decide seul et unilatéralement des dépenses à engager pour l’album.

Enfin, Adam Davis affirme (mais nous n’avons pas pu le vérifier) que MMC lui aurait dit que s’il n’accepte pas toutes leurs decisions, ils se « débarrasseront » vite de l’album en le mettant dans un tiroir.

Adam Davis quitte MMC parce que MMC ne croit pas en sa stratégie de promo et qu’ils lui imposent la leur. Ce qu’il souhaitait, c’était utiliser l’argent de la jauge pour payer les deux pluggers, l’un anglais et l’autre français, pour la campagne publicitaire de l’album.

En final pour Adam, une seule solution pour sortir de cette impasse : racheter les bandes, c’est-à-dire payer ce qui a été dépensé pour enregistrer et mastériser les titres.

Sa page MMC va donc bientôt fermer, ses producteurs vont être remboursés. Adam Davis compte sous peu ré-ouvrir une jauge sur un autre site afin de permettre à ses fans de miser sur son projet d’album à nouveau.

Commentaires (11)

    • Michel NEDMIC

      |

      Bonsoir Niki.
      Olivier Zanarelli a déjà ouvert la voie du financement direct avec brio pour son 2ème album. Bravo à Adam Davis de prendre le même chemin et nous lui souhaitons le même succès et la réussite après toutes ces « tracasseries ».

      Répondre

    • niki

      |

      LOL En faisant des recherches je tombe sur votre réponse plus d’un an après ! En effet, je viens de voir cet artiste que je ne connaissais pas.
      Alors je peux ajouter ceci pour compléter mon commentaire :
      Les 100,000 € ont été récoltés en 50 jours
      grâce à 167 investisseurs.
      Qui dit mieux ?
      Après, le succès arrivera tôt ou tard, il y a tant de barricades à franchir depuis le dernier trimestre 2012 n’est-ce pas ?
      Bien à vous.

      Répondre

  • JoséPhina

    |

    Il est évident John que Christophe Battaglia ai voulu perdre 5 mois avec un ado qui avait besoin d’un ‘recadrage’ !

    Répondre

  • john

    |

    Merci pour cet article. Il serait intéressant de connaître le point de vue de MMC, car en regardant et écoutant un peu les vidéos du jeune homme, j’ai un peu l’impression que c’était encore assez brouillon et que cela pouvait justifier un « recadrage » d’un ado,fut-il précoce !

    Répondre

    • niki

      |

      Please, ne vous basez pas sur les vidéos faites maison. Patience, son clip va arriver. Merci. Quant au point de vue MMC il vaudrait mieux prendre l’avis de pros comme par exemple le réalis

      Répondre

    • niki

      |

      OUPS ! je disais qu’il vaut mieux prendre l’avis de professionnels tels que (par exemple)
      Christophe Battaglia qui a produit son album, ou celui de Cyril Tarquiny qui y a participé.

      Répondre

  • chevaljoyeux

    |

    directeur artistique « imposé » par MMC me parait plus judicieux.
    à noter que MMC a la facheuse habitude de ne pas rembourser les frais payés par les producteurs en cas de rupture de contrat avec l’ artiste ( ou exclusion d’ un membre ), ce qui est tout à fait malhonnête et de plus mmc empoche ainsi la TVA qui lui est automatiquement remboursée et qui appartient de plein droit au producteur

    Répondre

    • niki

      |

      On peut toujours réclamer la TVA au service des impôts.

      Répondre

    • jéromec

      |

      euh de la TVA « automatiquement remboursée », vous avez vu ça où ? en plus cette TVA est perçue sur les frais de gestion, frais justifiés notamment par les virements de remboursement…

      Répondre

Laisser un commentaire

En direct de Twitter